S.A le Premier Ministre a tenu une séance de pourparlers officiels, au Palais du Bayan, avec S.E. le Premier Ministre de la République arabe d'Egypte, Dr. Ahmed Nazif.
Date : 02 Décembre 2006

S.A le Premier Ministre a tenu une séance de pourparlers officiels, au Palais du Bayan, avec S.E. le Premier Ministre de la République arabe d'Egypte, Dr. Ahmed Nazif.

Les pourparlers ont été suivis du côté koweitien par S.E le Vice-premier Ministre et Ministre d'Etat pour les affaires du Conseil des ministres, Dr. Iasmael Khodor Al Shatti, S.E le Ministre des travaux publics et des affaires du logement, M. Bader Nasser Al Humedi, S.E le Ministre des communications, Dr. Maasouma Saleh Al Moubarak, S.E le Gouverneur d'Al Ahmadi et Chef de la mission d'honneur, Cheikh Dr. Ibrahim Duaij Al Ibrahim Al Sabah, le Conseiller au Diwan de S.A le Premier Ministre, Cheikh Dr. Salem Jaber Al Ahmad Al Sabah, S.E le Sous-secrétaire du ministère des affaires étrangères par intérim, M. Faysal Al Mashaan, le Directeur de l'administration de la nation arabe au ministère des affaires étrangères, l'Ambassadeur Jassem Al Mubaraki, le membre délégué à l'autorité publique de l'investissement, M. Bader Al Saed, le Directeur Général du Fonds Koweitien pour le développement économique arabe (FKDEA), M. Abdul Wahab Al Bader, l'Ambassadeur de l'Etat du Koweït à la République arabe d'Egypte, M. Ahmed Khaled Al Kolaib, et S.E le Sous-secrétaire adjoint au Diwan de S.A le Premier Ministre, Cheikh Fahad Jaber Al Mubarak Al Sabah.

Du côté égyptien, les pourparlers ont été suivis par les membres de la délégation accompagnante.

Une source responsable koweitienne a déclaré que les entretiens égypto- koweitiens ont eu lieu dans une ambiance conviviale qui s'est caractérisée par la sincérité et l'identité des vues entre les deux côtés sur les différentes questions de discussion, ce qui a reflété la profondeur des relations liant les deux pays. La source a signalé que les pourparlers ont porté sur les relations distinguées liant les deux pays et les moyens de les renforcer et de les promouvoir dans les différents domaines pour servir les intérêts des deux peuples. Elle a ajouté que les deux côtés ont discuté aussi les situations sur les territoires occupés de Palestine et les moyens de pousser en avant la procédure de la paix au Moyen-Orient, en plus des questions régionales et internationales d'intérêt commun.